Quelles incidences du mariage sur la fiscalité ?

Quelles incidences du mariage sur la fiscalité ?

Le mariage unit deux personnes amoureuses durant leur vie. Elles partagent leur logement, leur vie sociale, mais aussi leur impôt. Oui, cette union engendre également la réalisation d’une déclaration commune des impôts au niveau de la fiscalité. Toutefois, la loi autorise un couple à faire une déclaration fiscale séparée durant l’année du mariage. Passé ce délai, l’union fiscale doit être officialisée.

Cela peut vous intéresser : Créez une ambiance raffinée : la décoration de votre table passe aussi par un menu de mariage élégant

Qu’est-ce que l’imposition commune ?

Être marié ne présente pas que des avantages sur le plan fiscal. Selon votre situation, une imposition commune peut augmenter le montant des impôts que vous payez que lorsque vous étiez encore dans une union non-officielle. En effet, les couples mariés renseignent leurs revenus sur la même déclaration. Ainsi, la marginale d’imposition se fait en calculant la somme des deux revenus pour ensuite diviser ce montant total par deux. Dans cette optique, la tranche marginale d’impôt (11, 30, 41 ou 45 %) sera déterminée par la moyenne des revenus du couple. Si l’un des couples perçoit un revenu faible, il est déjà habitué à payer les impôts y afférents. Mais, le montant qu’il doit payer augmente. L’inconvénient est que la personne avec un faible revenu peut perdre les décotes dont elle disposait avant son mariage. Pour un autre qui paye généralement plus, il va, une fois marié, débourser moins d’argent pour ses impôts.

Quand faire une déclaration séparée des impôts ?

Renseignez-vous sur les avantages fiscaux que vous pouvez obtenir suite à votre mariage. Si pour d’autres personnes, la déclaration commune est plus intéressante, pour certains, c’est la déclaration individuelle des impôts qui présente plus d’avantages. En France, il est possible de faire une demande d’individualisation du taux de prélèvement d’impôt sur les salaires depuis votre espace en ligne. Alors, chaque époux paye les impôts correspondant aux revenus qu’il perçoit. Voici les circonstances où vous pouvez demander à payer séparément vos impôts en étant marié :

Sujet a lire : Quelles sont les traditions du mariage en France ?

  • En cas d’abandon du foyer marital par l’un des couples ;
  • Dans le cas où le couple n’habite plus ensemble suite à une instance de séparation de corps ou de divorce ;
  • Lors de votre mariage, si vous avez choisi le régime de séparation des biens et qu’en plus vous résidez séparément, alors vous pouvez faire cette demande

Quel taux choisir ?

Un couple marié a le droit de choisir entre trois taux de prélèvement d’impôts.

Le taux personnalisé est intéressant dans le cas où le couple percevrait plus ou moins le même salaire. Le taux déclaré et prélevé par l’administration fiscale est le même pour les deux conjoints.

Le taux individualisé convient pour un couple qui présente une grande différence sur les revenus. Pour ce régime, le prélèvement sur le salaire de chacun dépend du revenu qu’il perçoit. Les membres du couple paient alors différents montants pour l’impôt.

Le taux non personnalisé est fait pour les personnes qui ne souhaitent pas que son employeur connaisse le taux de prélèvement sur son salaire.

Previous post Les tendances musicales pour les mariages en 2023
Next post Le mariage en mairie : mode d’emploi